Le Tai Chi Chuan discipline ancestrale d’actualité

Article paru sur Psychonet.fr

Le Tai Chi Chuan, littéralement « boxe de la polarité », est un art martial d’origine chinoise qui puise son enseignement dans l’observation et l’imitation de la nature. Apprendre à canaliser son énergie, retrouver une harmonie avec soi-même et avec le monde… tels sont les objectifs de cette discipline ancestrale. Recommandée pour ses vertus relaxantes, cette pratique agit également en profondeur sur l’organisme. Yves Blanc, professeur de Tai Chi Chuan, nous éclaire sur ce qui est à la fois « un art martial, une gymnastique et une méditation« .

En pratique La pratique du Tai Chi Chuan ne nécessite aucune aptitude particulière. Adolescents ou personnes âgées peuvent se laisser tenter par cet art martial qui n’utilise pas la force brute comme valeur première. Enchaînements de mouvements souples et de postures précises constituent une sorte de combat dansé au ralenti : « le Tai Chi Chuan se concentre autour d’une mise en mouvements doux et d’étirements légers et constants , précise Yves Blanc. Mais attention aux apparences, souligne-t-il. Les gens arrivent avec l’idée que l’on se fait du bien facilement. Il faut travailler. Le plus important dans l’apprentissage du Tai Chi Chuan c’est l’observation et l’humilité. Observer, c’est accepter ce qu’on ne sait pas encore« .Une discipline en 3 étapes Une pratique régulière (1h30 une fois par semaine) permet « une prise de conscience de chaque partie de son corps. Savoir être présent sans dispersion de l’esprit« . Le travail s’effectue à trois niveaux différents et progressifs, explique le professeur : « Une étape gymnique qui apprend à se placer, savoir trouver un axe, ouvrir les articulations. De la qualité des mouvements découlera la profondeur de la respiration. Une étape respiratoire : maîtriser la respiration standard avant de s’attaquer à une respiration interne qui décuple de façon spectaculaire la puissance physique. Et enfin l’étape énergétique qui canalise le yi, l’énergie mentale« .

Des bienfaits multiples

Comme une gym douce, le Tai Chi Chuan agit sur la souplesse des articulations et le tonus musculaire. Il permet de mieux coordonner les mouvements dans l’espace. « De retrouver un équilibre en accord avec les rythmes de la nature« , souligne Yves Blanc. Se libérer du stress par un contrôle de la respiration et une meilleure connaissance de son corps… : voilà un art ancestral plus que jamais d’actualité !

Source : Psychonet.fr

Publicités